Illustration d'un robot

 “ From AI to robots, from apps to wearables – let’s design for everyone, OK ? ” 
—Robin Christopherson

La technologie

Quand nous réfléchissons, cette création si vaste est devenue, de nos jours, une part intégrante de notre habillement, de notre code vestimentaire, voire même de notre corps! C’est vrai, qui sortirait sans son téléphone, ou devrions-nous plutôt dire, sans l’extension de sa main ?

La conférence dont nous parlons, ( “ From AI to robots, from apps to wearables – let’s design for everyone, OK ” ) se penche sur le sujet, et nous offre une perspective encore jamais explorée.

 “ From AI to robots, from apps to wearables – let’s design for everyone, OK ? ” 

AbilityNet est une société au Royaume-Uni proposant des services aidant les personnes handicapées à réussir au travail, à la maison et dans l’éducation. Il conçoit et gère des sites web, des applications, d’autres services numériques accessibles et adapte les technologies.

Mettons–nous en situation

Vous êtes dans une banque, quand soudain un braqueur surgit, un revolver à la main et vous tire une balle !

Vous la recevez dans l’épaule. Pensez-vous avoir eu de la chance ?

Tout le monde perçoit la chance différemment. Dans la situation énoncée, vous pourriez penser :  « J’ai failli mourir ! »  . Mais aussi :  « J’ai de la chance d’être encore en vie ! » 

Et s’il vous arrivait de faire tomber votre téléphone et d’en briser l’écran, vous vous plaindrez sûrement en vous disant qu’il vous faudra encore dépenser votre fin de mois pour le faire réparer, mais d’un autre côté il est encore utilisable. Chance ?

Illustration d'un écran de téléphone brisé

En lien avec ces exemples, Robin Christopherson, lui même aveugle, nous explique que les personnes handicapées s’estiment chanceuses d’avoir un travail, d’autant plus qu’avec les bonnes adaptations, elles sont aussi compétentes que leurs collègues.

Vivre avec sa déficience

Robin nous montre une vidéo de Maysoon Zayid, une conférencière TED. Elle est victime de paralysie cérébrale et souffre de tremblement continu. Malgré son handicap et ses difficultés quotidiennes, elle vit sa vie comme tout le monde et en parle sur un ton humoristique.

 Dire personne handicapée, ou personne déficiente ? 

— Robin Christopherson

C’est une question que se pose Robin Christopherson pendant la conférence. Au Royaume-Uni, le terme  « handicap »  est controversé, malgré ça, il aime cette appellation. Pour lui, le handicap n’est un problème que lorsqu’il nous empêche d’accomplir certaines tâches.

Nous sommes tous handicapés

Reflets du soleil sur un écran

Franchement, avec de tels reflets sur votre appareil, parviendrez-vous à accomplir vos tâches ?

Cet exemple est une façon de vous prouver que nous pouvons tous être victime d’une situation handicapante. Nous comprenons, donc facilement, que tout comme une personne invalide, un matériel adapté à nos besoins est nécessaire. Une façon de nous donner ce matériel, serait, par exemple, que les sites web s’adaptent à chacun de nous, tout le monde ayant ses propres difficultés.

Pourquoi ?

De cette façon, l’information véhiculée sera plus accessible, plus facilement perceptible et elle atteindra plus de personnes et plus d’endroits. La loi oblige cette accessibilité commune, l’égalité doit en ressortir !

 La facilité est pour tout le monde, pas uniquement pour les personnes invalides, et cela sur toutes sortes d’appareils électroniques. 

— Robin Christopherson

Les sites devraient offrir un bon design, des couleurs qui font contrastes, des images bien illustrées, des vidéos, des documents, des pièces jointes, etc. Tout ça dans des formats utilisables par tous et partout.

Du grand au petit

L’assistance vocale

Il existe plusieurs assistants, comme :

  • – Google Home;
  • – Alexa de l’Amazon echo;
  • – Siri;
  • – Cortana.

Ceux-ci nous aident dans la vie de tous les jours à accomplir nos tâches, à retenir des informations, bref nous pouvons tout leur demander et cela en gardant les mains libres. C’est pas plus simple ça ? Mais un site, peut-il nous offrir une telle commodité ?

Boutton permettant d'entendre du son

Le design inclusif pour le web

L’objectif du design inclusif consiste à rendre un site web accessible et utilisable par un maximum de personnes sans nécessitée d’adaptations spéciales. Les personnes avec des déficiences sont des sources d’inspiration pour l’amélioration et l’accessibilité d’un site.

 Le design inclusif, c’est tenter d’inclure autant de personnes que possible sans modifier l'interface. 

— Robin Christopherson

Adapter un site web à tout public

Il est important de penser aux personnes qui vont utiliser notre interface ainsi qu’aux supports utilisés. Elle doit s’adapter à chaque individu et à toutes les plateformes afin de faciliter son utilisation. Par exemple, avec un bon ajustement sur un site web, les personnes handicapées en milieu de travail peuvent se débrouiller aussi bien que quiconque.

La diversité des plateformes

Dans les années futures, les designers web seront donc amenés à adapter leurs techniques afin de répondre aux besoins des nouvelles technologies. À celles–ci s’ajoutent les lunettes et les lentilles connectées, auxquelles les sites web doivent s’aligner afin de leur permettre une complète utilisation.

Le résultat d’une bonne intégration

La vidéo a été réalisée par la marque Pepsi, elle nous montre un arrêt de bus à Londres où est installé un écran avec une caméra qui diffuse des animations. L'objectif est de capter l’attention des passants et de les faire interagir avec. C’est aussi une manière de les occuper dans cet espace assez ennuyeux qu’est un abri bus.

Le mot de la fin

Nous avons vu la technologie en plein essor, dans son ensemble, cette avancée nous offre des possibilités d’amélioration de notre mode de vie comme par exemple les assistants vocaux.

Néanmoins, pour qu’elle soit utilisable, elle doit s’associer au design inclusif, ce–dernier nous permet d’avoir des interfaces adaptées, accessibles et surtout utilisables par tout le monde.

Références